102 jours 6 heures 26 minutes 17 secondes que le président Biram Dah Abeid est emprisonné!


Home » News » La manifestation contre les agressions féodalo-esclavagistes en milieux soninkés en Afrique de l’Ouest.

La manifestation contre les agressions féodalo-esclavagistes en milieux soninkés en Afrique de l’Ouest.

Ce samedi 3 novembre 2018 à Paris , le Rassemblement malien pour la Fraternité et la Progrès (RMFP) et ses partenaires du mouvement GANBANAAXU FEDDE* , sont sortis en masse pour dénoncer les agissements injustes d’une violence inouïe perpétrés ces derniers temps par des extrémistes féodaux sur des paisibles citoyens en milieux soninkés. Le régime féodalo-esclavagiste en vigueur chez les soninkés à travers une certaine stratification sociétale, défie ouvertement les dispositions légales de nos états modernes. Chez les soninkés, un ordre coutumier discriminatoire et ségrégationniste tenu par les féodaux, s’oppose vigoureusement et violemment à l’éveil d’émancipation des descendants d’anciens esclaves au sein de la communauté.

Des personnes voulant vivre en citoyens accomplis selon les dispositions de la constitution étatique, sont harcelées, agressées et chassées par d’extrémistes féodaux qui les considèrent comme leurs esclaves statutaires qui veulent se rebeller. Ainsi la manifestation du jour, fait partie d’un énième coup d’alerte aux autorités publiques dans nos pays d’origine sur cette problématique qui prend de l’ampleur dans les milieux soninkés.

Certains faits gravissimes (Agressions, Expropriations frontières, Saccages et violations de domiciles, mise en quarantaine sociale et autres) constatés ces derniers mois, toujours pas sérieusement pris en compte par les pouvoirs publics, laissent supposer une certaine connivence de lobbying tacite malsain entre certains éléments féodaux et les tenants de la force publique du moins au niveau local.

Les organisations associatives qui défendent la cause des personnes sous la menace de ces agressions morales et physiques, se réservent le droit de porter cette affaire aux institutions continentales et internationales à terme.

Aujourd’hui, toutes consciences progressistes dignes dans le monde Afro-africain doivent être mobilisées contre ces tares obsolètes et rétrogrades qui salissent la Condition Humaine et en particulier la Condition Noire parmi les Nations.

*Mouvement citoyen pacifique pour l’émancipation des descendants d’anciens esclaves en milieux soninkés.

Récit par KS pour le BLOG

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*