102 jours 6 heures 58 minutes 42 secondes que le président Biram Dah Abeid est emprisonné!


Home » Contribution » Mauritanie- Alerte à l’Union Interparlementaire

Mauritanie- Alerte à l’Union Interparlementaire

Mesdames et Messieurs les députés de l’Union  interparlementaire.

 

Nous attirons votre attention sur la détention arbitraire en violation flagrante  du droit d’un élu au suffrage universel, de M. Biram Dah Abeid, activiste abolitionniste, président de l’Initiative de Résurgence du Mouvement Abolitionniste en Mauritanie (IRA-Mauritanie). Il est élu député lors des dernières élections législatives, qui se sont déroulées du 1er  au 15 septembre 2018, son arrestation visait à l’empêcher de se présenter et mener sa campagne électorale librement. Durant toute la campagne électorale, il était en prison mais il a été plébiscité par les électeurs.  Cet homme dérange le régime en place par son activisme en faveur du respect des droits humains. La Mauritanie est un pays qui détient le triste score du taux le plus élevé au monde d’esclaves par nombre d’habitant, environ 20% de la population. Les lois ne sont pas appliquées, elles sont destinées à berner les institutions internationales.

 

Le député Biram Dah Abeid été arrêté chez lui à la vieille de la validation de sa candidature, puis, jeté en prison  le 07 Aout 2018 sans procès ni jugement sur la base de poursuites fallacieuses   d’une  soi-disant « plainte » d’un pseudo journaliste, au service  de la police politique du général président Mohamed Ould Abdelaziz. Un complot orchestré par la police politique du régime, l’appareil judiciaire est  inféodé à l’exécutif qui loin d’être indépendant. Cela fait plusieurs années que Biram Dah Abeid est constamment arrêté, emprisonné, harcelé, humilié pour le faire taire au vu et su de toutes les grandes nations et institutions  internationales. Nous comptons sur votre institution pour emmener à la raison le régime Mauritanien, a adopté les règles démocratiques concrètement et au respect des droits de l’homme.

Le député Biram Dah Abeid bénéficie de l’immunité parlementaire depuis le 1er septembre 2018 que le régime piétine sans aménagement, il est détenu illégalement et arbitrairement. Nous demandons à votre institution d’interpeller le gouvernement Mauritanien pour mettre fin à cette prise d’otage, la séquestration,  l’harcèlement  du député Biram Dah Abeid.

Veuillez, agréer mesdames et messieurs les députés, revoir nos salutations distinguées.

France le 24 octobre 2018

DIKO Hanoune/ Secrétaire General de l’Association des Haratine de Mauritanie en Europe (A.H.M.E)

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*