102 jours 6 heures 33 minutes 48 secondes que le président Biram Dah Abeid est emprisonné!


Home » Communiques » Lettre a monsieur de ministre de la justice

Lettre a monsieur de ministre de la justice

Excellence, Monsieur le Ministre Dia Moctar Malal,
L’arrestation de Biram Dah Abeid, président de l’Initiative pour la résurgence du mouvement
abolitionniste (IRA), et d’Abdellahi el Housein Mesoud (membre de l’IRA) le 7 août, ainsi que leur détention provisoire ultérieure, sont pour nous un sujet de grande préoccupation

Nous
vous adressons cette lettre avant leur comparution afin que vous puissiez vous assurer qu’ils
bénéficieront non seulement de toutes les garanties d’un procès équitable mais aussi d’une
assistance juridique et d’une remise en liberté en attendant le procès.
Plus de 230 000 personnes dans le monde partagent notre inquiétude et ont signé une
pétition* qui vous est adressée ainsi qu’au président Mohamed Ould Abel Aziz. Celle-ci
demande la fin du harcèlement des militant-e-s antiesclavagistes et la libération de M. Abeid
dans l’attente d’un procès équitable.
Le président de l’Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA) est reconnu
pour son travail au niveau international et a reçu, entre autres récompenses, le Prix des droits
de l’homme des Nations unies en 2013. Ces dernières années, Biram Dah Abeid a été incarcéré
Freedom United is tax-exempt under section 501(c)(3) of the U.S. Internal Revenue
code. EIN #47-1249214
à trois reprises. Sa dernière arrestation, le jour même de la clôture des inscriptions des
candidats sur les listes électorales, a lieu dans un contexte de répression permanente à
l’encontre du mouvement antiesclavagiste mauritanien, exercée notamment au moyen
d’arrestations et de détentions arbitraires.
Depuis 2014, les autorités mauritaniennes ont eu recours à une série de mesures visant à
décourager ou punir les militant-e-s antiesclavagistes de l’IRA. Au cours de cette période, nos
organisations ont recensé plus de 63 cas d’arrestations arbitraires de défenseur-e-s des droits
humains, dont au moins une douzaine auraient été soumis-e-s à la torture et à d’autres mauvais
traitements en détention.
En juillet 2016, 13 militants antiesclavagistes ont été arrêtés et inculpés d’ « attroupement
armé », de « violences contre des agents de la force publique », de « rébellion » et
« d’appartenance à une organisation non reconnue ». Bien que trois personnes aient été
acquittées en 2016, Abdellahi Matalla Saleck et Moussa Bilal Biram, condamnés sans qu’aucune
preuve n’ait été fournie lors de leur procès, ont été libérés en juillet de cette année après avoir
purgé leur peine. Leur détention dans une prison isolée dans le désert du Sahara, sans
possibilité de recevoir la visite de leurs avocats ou de leurs familles, et durant laquelle ils
auraient été victimes d’actes de torture et de mauvais traitements, a suscité l’inquiétude de la
communauté internationale.
Ensemble, nous vous appelons à mettre un terme au harcèlement et à l’intimidation de ceux
qui cherchent à garantir les droits des personnes que l’on prive de leur liberté en particulier
des deux militants antiesclavagistes Biram Dah Abeid et Abdellahi el Housein Mesoud, et à
prendre des mesures pour garantir que la justice et l’État de droit prévalent en Mauritanie.
* Vous pouvez consulter cette pétition sur le lien suivant : https://www.freedomunited.org/advocate/mauritania/

  • The Abolition Institute
  • Amnesty International
  • Anti-Slavery International
  • Freedom United
  • Front Line Defenders
  • IRA Mauritanie Nederland
  • Minority Rights Group
  • SOS Esclaves
  • Unrepresented Nations and Peoples Organization
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*