M. Abdallahi Matala Seck et M. Moussa Biram restent emprisonnés.


Home » Communiques » Free Abdallahi Matala Salek et Moussa Bilal Biram

Free Abdallahi Matala Salek et Moussa Bilal Biram

En Mauritanie, au XXIème siècle, on naît esclave ou maître. Plus de 20% de la population vit en état de servitude, sous la dépendance d’un maître, sans aucun droit, sans rémunération, sans protection, car l’esclavage par ascendance existe toujours et confine ces personnes dans un statut social et une mentalité de dépendance.   Si la Mauritanie a officiellement aboli l’esclavage en 1981, si la pratique a été criminalisée en 207 et considérée en 2015 comme un crime contre l’humanité, ces lois ne sont que poudre aux yeux pour la communauté internationale car dans les faits, l’esclavage persiste et certaines déviances de l’islam vont jusqu’à le légitimer.   La majorité des esclaves sont des femmes et des enfants. Les femmes et les filles sont des objets sexuels pour leurs maîtres, les membres de la famille, les amis, les visiteurs de passage. Les femmes esclaves ignorent qui est le père de leurs enfants. Ces enfants ne sont ni reconnus, ni enregistrés à l’état civil, ils n’ont pas droit à l’éducation de base.   L’Initiative de Résurgence du mouvement Abolitionniste IRA, créée en 2008 en Mauritanie par Biram Dah Abeid dénonce ces pratiques dignes d’un autre âge, sensibilise les victimes de l’esclavage à leurs droits et mobilise l’opinion publique internationale sur le non respect des droits humains les plus fondamentaux en Mauritanie.   Le gouvernement mauritanien refuse d’enregistrer l’IRA Mauritanie comme association de défense des droits de l’homme alors que de nombreuses ONG en Europe et aux Etats Unis soutiennent ce mouvement non violent.   Les militants de ce mouvement anti-esclavage sont régulièrement arrêtés, torturés et condamnés à des peines sévères.

 

SIGNEZ LA PETITION A MOHAMED OULD ABDEL AZIZ, PRESIDENT DE LA MAURITANIE ET A ANTONIO TAJANI, PRESIDENT DU PARLEMENT EUROPéEN

Moussa Ould Bilal Biram et Abdallahi Matala Salek sont responsables d’une section du mouvement IRA à Nouakchott. Ils ont été arrêtés le 30 juin 2016 lors de la vague d’arrestations visant à réduire au silence les leaders du mouvement. Ils sont condamnés à 15 ans de prison, sentence ensuite ramenée à 3 ans. Lors de leur garde à vue, ils ont été torturés.

Je vous appelle à user de votre pouvoir pour que ces militants anti-esclavage soient immédiatement et inconditionnellement libérés.

Je vous appelle à intervenir pour que cesse le harcèlement contre les militants abolitionnistes en Mauritanie

Je vous appelle à user de votre influence pour que le mouvement non violent de IRA Mauritanie soit officiellement reconnu.

J’appelle les autorités européennes à remettre en cause les subsides alloués par les Fonds européens de Développement à la Mauritanie tant que celle-ci ne respecte pas les conventions internationales relatives au respect des droits humains qu’elle a signées.

J’appelle les instances internationales à prendre d’urgence des mesures afin de mettre fin à la honte d’un esclavage persistant en Mauritanie au XXIème siècle.

IRA Mauritanie en Belgique    Contacter l’auteur de la pétition

Lien : https://www.petitions24.net/free_abdallahi_matala_salek_et_moussa_bilal_biram

Share Button

1 seul commentaire

  1. Courage mes frères et sœurs et stop à l’hypocrisie internationale!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*