Home » archives » UNPO- DROIT DE REPONSE au site Tawary

UNPO- DROIT DE REPONSE au site Tawary

UNPO-logo

Concernant l’article “Le bureau de Bruxelles de la délégation de l’organisation des peuples et des nations non représentés et l’Ong EPDDHO visitent Biram Ould Abeid à la prison d’Aleg” publié sur le site web de l’Agence Tawary pour l’Information le 20 mars 2015

A qui de droit,

 

L’Organisation des nations et des peuples non représentés (UNPO) a été surprise par la publication et manipulation de certaines informations relatives à la visite de sa délégation en Mauritanie pendant la semaine du 16 Mars 2015. L’UNPO est d’autant plus étonnée que sa délégation ne s’est à aucun moment entretenue avec la presse Mauritanienne au sujet de sa mission.

L’UNPO souhaiterait porter à la connaissance de l’opinion Mauritanienne et internationale que seules les déclarations qui seront publiées dans son rapport de mission, qui ne tardera pas à être mis à disposition de la presse et des médias, l’engagent.

L’UNPO, dont M. Biram Dah Abeid est l’un des membres du comité des présidents, est une organisation non gouvernementale (ONG) de renommée internationale dont l’image ne saurait en aucun cas être utilisée à des fins de manipulation. Sa mission en Mauritanie faisait suite à une longue concertation avec les responsables de l’IRA-Mauritanie, dans la mesure où les abolitionnistes ont toujours privilégié le dialogue entre les acteurs pour trouver des solutions aux problèmes liés à l’esclavage, à l’exclusion des Haratines, au racisme et à l’instauration de la justice et de la démocratie. La déclaration de M. Biram Dah Abeid lors de sa dernière conférence de presse, tenue la veille de son arrestation, le 10 Novembre 2014, était la preuve de son ouverture au dialogue.

Les autorités Mauritaniens ont accordé à l’UNPO l’autorisation de rendre visite à M. Dah Abeid à la prison d’Aleg, ce que l’UNPO a accueilli de manière positive et interprété comme un gage d’ouverture à un dialogue constructif avec l’IRA et les autres ONGs. L’UNPO souhaiterait donc à l’avenir que se noue un dialogue honnête et constructif entre le gouvernement et les entités non gouvernementales luttant contre l’esclavage en Mauritanie.

Cordialement,

Marino Busdachin

Secrétaire Général de l’UNPO

Share Button

1 seul commentaire

  1. Les Crimes Odieux Commis par le Système qui Gouverne la Mauritanie, plus d’un Demi siècle EST Décrié Partout dans le Monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*