Home » Communiques » IRA Sénégal: Communiqué

IRA Sénégal: Communiqué

IRA Sénégal et la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO) ont tenu un point de presse ce mardi 03 Janvier au siège de la RADDHO. Cette Conférence de presse ayant porté sur “La situation préoccupante des Droits humains en Mauritanie“, suite à la condamnation à mort de Mouhamed Ould Mkheitir le 24 décembre 2014 pour apostasie, ainsi qu’à celle des leaders de l’Initiative pour la Résurgence du Mouvement Abolitionniste (IRA) et du président de l’ONG Kawtal Ngam Yelitaare, Djiby Sow à deux ans de prison ferme le 15 janvier dernier.

Mamoudou Gueye repondant aux questions des jounalistes de RFI et de WADR(West Africa Democracy Radio)

Mamoudou Gueye repondant aux questions des jounalistes de RFI et de WADR(West Africa Democracy Radio)

La conférence était animée par le Secrétaire Général de la RADDHO et du conseiller en communication du président Biram Dah Abeid, Mamoudou Baidy Gueye.

Outre ces condamnations, le Secrétariat Général de la RADDHO, Aboubacry MBodj a déploré la situation délétère des droits humains en Mauritanie qui se caractérise par les intimidations, les arrestations arbitraires et le harcèlement des leaders d’opinion et de la société civile comme ce fut le cas de Monsieur Hamada Sidibouna, un des trois (3) membres du célèbre Groupe de rappeurs dénommé EWLAD LEBLAD, signalant au passage que les deux autres membres du groupe ont quitté la Mauritanie pour s’exiler au Sénégal. Mr. Mbodj dira qu’il les a reçu dans leur locaux il y a de cela quelques jours pour s’enquérir  à travers  leur témoignage sur les conditions des droits de l’homme en Mauritanie.

Mr Gueye reviendra sur les chefs d’accusations portés à l’encontre des leaders de IRA et de Kawtal Ngam Yelitaare, le question foncière sur la vallée du fleuve, le mise en quarantaine des journalistes qui refusent de se soumettre a une ligne éditoriale téléguidée. Mamoudou Gueye souligne à cet effet un exemple patent dont il est la victime.

IRA Sénégal adresse ses plus vifs remerciements à organisation de la société civile sénégalaise en l’occurrence le Mouvement Y EN A MARRE , à la presse et tous les défenseurs des droits humains dans cette lutte pour la dignité humaine.

 

IRA Sénégal

Le 03 Janvier

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*