Home » archives » – Me Fatimata Mbaye, l’une des 50 femmes africaines les plus influentes au monde, selon JA

– Me Fatimata Mbaye, l’une des 50 femmes africaines les plus influentes au monde, selon JA

Fatimata_Mbaye_1_45

C’est ce qui ressort d’une sélection de Jeune Afrique publiée ce lundi 12 janvier 2015. Dans cette sélection “forcément subjective”, comme le rappelle JA, on retrouve entre autres femmes africaines influentes, l’actuelle Procureure Générale de la Cour Pénale Internationale (CPI), Fatou Bensouda, la chanteuse, Angélique Kidjo ou encore la Présidente de la Commission de l’Union Africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma.

Me Fatimata Mbaye est l’un des auteurs du Rapport de la Commission d’enquête des Nations-Unies sur les violations des Droits de l’Homme en Centrafrique, rappelle Jeune Afrique.

“L’avocate mauritanienne de 56 ans, première personne du continent africain à avoir obtenu le prix international des droits de l’homme de Nuremberg, en 1999, a dû s’émanciper d’un mariage forcé (elle avait 12 ans, lui 45) pour pouvoir suivre des études de droit et devenir la première femme inscrite au barreau de Nouakchott”, indique JA.

“Ses combats pour le droit des femmes et contre la discrimination dont sont victimes les Noirs mauritaniens l’ont conduite en prison en 1986.

Torturée, elle en est ressortie cinq ans plus tard, plus déterminée que jamais à poursuivre la lutte. Présidente de l’Association mauritanienne des droits de l’homme (AMDH), elle a reçu en 2012 des mains de Hillary Clinton le prix américain Trafficking in Persons Report, qui récompense les héros de la lutte contre le trafic d’êtres humains”, ajoute Jeune Afrique.

Rappelons que Me Fatimata Mbaye fait partie du Collectif des avocats qui défendent Biram Dah Abeid, Prix des Nations-Unies 2013 pour les Droits de l’Homme et ses compagnons, dont le verdict de leur procès est attendu ce jeudi 15 janvier.

Copyright © 2015 Cridem

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*