Home » archives » Procès Biram et de ses compagnons : les bourreaux mis à nu

Procès Biram et de ses compagnons : les bourreaux mis à nu

palais_justice_Rosso_m_001
Le Calame – Les prévenus abolitionnistes ont indexé, lors de l’audience du jeudi, leurs principaux bourreaux, présents dans la salle parmi les éléments de la sécurité. Lors de leur arrestation, Brahim Ould Bilal, Abidine Ould Matalla et Khattri Ould Rehal ont été brutalisés par des policiers qui ont tenu, selon eux, des propos grotesques et méprisants à leur égard.

Cheikh Ould Vall a fait part à la Cour de son passage à tabac par les éléments cagoulés de la garde nouvellement affectés à la prison civile de Rosso, la veille de l’ouverture du procès. Il décidera de porter plainte contre ses bourreaux à l’image de Khattri et de Abidine.

Lors de cette deuxième audience, les prévenus ont été présentés à la Cour sans avoir pris ni leurs toilettes ni leur petit déjeuner. Une situation fort embarrassante. Le président de la Cour laissera entendre son souci d’y remédier.

Rappelons que ce procès tant attendu est suivi de près par de nombreux observateurs de la société civile, de certains partis politique et un représentant de l’ambassade des USA à Nouakchott.

Selon certaines sources, Larry André, l’ambassadeur avait souhaité faire le déplacement de la capitale du Trarza. Il lui aurait été déconseillé de s’y rendre pour des raisons sécuritaires.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*