Home » archives » Biram et ses codétenus refusent de comparaître

Biram et ses codétenus refusent de comparaître

ira_logo.jpg

Les détenus d’opinion, à leur tête, Biram Abeid Dah, Président d’IRA et Prix 2013 de l’ONU pour les Droits de l’homme, refusent de comparaitre devant le tribunal de la ville de Rosso (Sud de la Mauritanie). Les militants anti-esclavagistes, incarcérés depuis le 11 novembre 2014, à la suite de la participation à la Caravane pour l’abolition de l’esclavage foncier, ont découvert, juste hier, que leur procès se tenait aujourd’hui. Ni eux, ni leur défense, ne furent informés dans les délais réglementaires. Aujourd’hui, une impressionnante manifestation pacifique, organisée par les militants et sympathisants de la cause antiesclavagiste, a relié la prison de Rosso au Tribunal pour exiger la tenue d’un procès équitable.
Voici la lettre que les détenus ont envoyée au Président du Tribunal de Rosso.

« A Monsieur l’Honorable Président du Tribunal de Trarza
Nous, soussignés, concernés par l’affaire 782/41, avons l’honneur de vous informer de ce qui suit :
– En tant qu’accusés maintenus derrière les barreaux et privés de nos libertés, nous n’avons que hâte de voir se tenir notre procès pour nous permettre de nous défendre et de récuser publiquement les allégations mensongères qui nous ont valu, à tort, la prison ;
– Notre hâte d’être jugés n’a d’égale que notre détermination à ne céder le moindre pousse des droits qui sont les nôtres et que nous garantissent tous les textes et notamment la Constitution et l’ensemble des traités et conventions internationaux relatifs aux droits de la défense ;
– Nous avons été surpris, alors que nous attendions qu’on nous signifie la clôture officielle de l’enquête, comme le prévoit l’article 371 du code de procédure, par l’irruption dans nos cellules de policiers avec instructions de nous amener à notre procès. Ni nous, ni notre défense n’avons été informés dans les délais réglementaires de la date de la tenue de ce procès. Aussi, et pour les raisons citées plus haut, tenons-nous à vous informer de notre refus de comparaître aujourd’hui devant vous en comptant sur votre bienveillance pour que vous preniez toutes dispositions utiles pour nous garantir un procès juste et équitable.
Biram Dah Abeid et ses codétenus
Le jeudi 18/12/2014 »

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*