Home » Presse » Khotba du vendredi à la Grande Mosquée : Peut mieux faire !

Khotba du vendredi à la Grande Mosquée : Peut mieux faire !

lemrabott_imam_grande_mosquee_nktt

Md O Md Lemine – Après avoir fait du dossier des droits de l’homme et des défenseurs antiesclavagistes, le centre de gravité de ses prêches au cours des prières du vendredi au cours de toutes ces dernières années, l’Imam de la Grande Mosquée dite Mosquée saoudienne, Cheikh Ahmedou Ould Lemrabott, a sensiblement hissé, des eaux troubles, sa khotba pour ce vendredi 7 novembre courant.

L’Erudit qui semble avoir tiré les leçons de ces prêches incendiaires et divisionnistes passés, ayant conduit au déplorable incident de la Grande Mosquée saoudienne, s’est abstenu cette fois, de pêcher dans ces marécages politiques et socioéconomiques barbouillés, où ceux qui tentent de s y infiltrer en se déguisant en religieux, sont très vite démasqués et reniés.

Ould Lemrabott qui s’est solidarisé dans son prêche avec El Qhods et dénoncé les violations et exactions commises par l’Etat hébreu aux symboles sacrés célestes, a interpellé les autorités supérieures du pays sur le calvaire des marcheurs de la cité minière Zouerate.

L’Imam a exprimé son vœu de voir le gouvernement gérer au sérieux les doléances de ces piétons qui ont parcouru plus de 700 km pour réclamer leurs droits, se disant confiant que les Pouvoirs Publics feront le nécessaire pour ne pas décevoir ces marcheurs.

Un prêche louable et moins politisé, à l’aura de celui de la Mosquée Ibn Abass, toujours consciencieux, qui pourrait inaugurer une série de khotba constructives, axées sur un appel des autorités à une meilleure prise de consciences des innombrables maux dont souffrent ce pays afin de leur apporter les solutions appropriées.

Reste à savoir si la prochaine Khotba sera mise à contribution par l’Imam pour interpeller les autorités sur la marche du Sud mauritanien pour l’éradication de l’esclavage foncier, partie ce vendredi depuis Boghé en direction de Rosso en passant par plusieurs localités avant de prendre le cap de Nouakchott.

Ou Cheikh, s’abstiendra-t-il longtemps de toute allusion à l’IRA et à son vocable, même quand son activisme pacifique et juste, est toujours vital pour désamorcer petit à petit, la bombe à retardement dévastatrice des inégalités politiques et socioéconomiques cruelles, qui suscitent de plus en plus des élans de protestation, gagnant du terrain même au delà de cette sphère sociale. Sans doute, l’Imam peut mieux faire. A bon entendeur Salut !

Md O Md Lemine.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*