Home » Presse » Toujours les mêmes qui trinquent

Toujours les mêmes qui trinquent

Les images suivantes ont été prises lors d’opérations de déménagement forcé des habitants des bidonvilles à Alèg (le 3 mars 2013, Alakhbar à droite) et à Toujounine, près de Nouakchott (le 19 mars 2013, Taqadoumy à gauche).
Une question se pose d’elle-même: si on admettait que les habitants des bidonvilles sont des pauvres, comment expliquer qu’en deux lieux différents, en deux dates différentes, dans deux journaux différents on ne voit que des Hratine parmi ceux dont on détruit l’habitat?
Jugez-en par vous-mêmes en observant les images suivantes:

7-5-2014 4-47-58 PM

 

7-5-2014 4-48-47 PM

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*