Home » News » Affaire Hassaneould Ely Vall

Affaire Hassaneould Ely Vall

Le présumé coupable : Eminou ould Khouna : homme d’affaires de la communauté arabo-berbère proche parent du président Mouhamed Ould Abdel Aziz et plusieurs fois cité dans des affaires de pratiques des formes contemporaines d’esclavage : travail forcé ; travail sans salaire …

Nom de la victime :Hassaneould Ely Vall

Date et lieu de naissance :1991 à Amourj

Père :ElyVallould Ahmed

Mère :VatmaMbarka mint Elemine

Le présumé coupable : Eminou ould Khouna : homme d’affaires de la communauté arabo-berbère proche parent du président Mouhamed Ould Abdel Aziz et plusieurs fois cité dans des affaires de pratiques des formes contemporaines d’esclavage : travail forcé ; travail sans salaire …

1- Les faits

Eminou ould Khouna était à la recherche d’un berger, quand il découvrit Hassane ould Ely Vall, il lui propose de travailler pour lui et le marché fût conclu avec l’accord de Brahim ould Mbareck qui est l’oncle de Hassane. Après quelques temps Hassane a téléphoné à son oncle pour lui faire part des conditions très difficiles qu’il enduirait et qu’il subissait des menaces de la part de son patron et par conséquent il souhaitait quitter ce travail mais que Eminou l’empêchait de quitter, c’est le dernier signe de vie que sa famille reçut de lui. Quelques temps après, Eminou  annonce à Brahim la disparition de Hassane

2-Les démarches

Plainte déposée par Brahim ouldMbareck oncle paternel de la victime et détenteur d’une procuration d’Ely Vall ould Ahmed lui permettant de traiter cette affaire en son nom.

Le 02/12/2012, Brahim ould Mbareck, accompagné de Yarbaould Ely Vall frère de la victime, a déposé une plainte auprès du procureur qui a répondu le 03/12 2012 en les envoyant à la brigade mixte de la gendarmerie de Nouakchott. Cette dernière les a envoyé chercher Eminou munis d’une convocation, après deux jours de recherche infructueuse, car il avait fermé ses téléphones, ils ont pu le localiser le 05/12/2012. Le soir, Eminou a téléphoné à Brahim pour lui dire qu’un cadavre a été découvert et de venir voir s’il s’agit de leur fils. Il a aussitôt alerté la gendarmerie.

Le jeudi 06/12/2012, accompagnés d’un gendarme, ils se sont rendus dans le bureau de Eminou ou il leur a manqué de respect et a traité la victime de vaurien. En allant à la gendarmerie, il a pris seulement le gendarme dans sa voiture. Pourquoi vous n’êtes pas venu me voir après mon coup de téléphone et on aurait épargné la gendarmerie de ces tracasseries a dit Eminou, Brahim lui a répondu qu’il l’emmerde.

Le chef de la brigade mixte, leur a dit d’aller à Tivirit et que là-bas, ils trouveront la gendarmerie de Wadnaga et un infirmier dénommé Mouhamed Lemine ould Saleck pour aller voir le cadavre qui a été découvert.ils ont  accompagnés par un homme qu’ils ont  trouvé dans le bureau d’Eminou qu’on leur a présenté comme étant l’homme qui a découvert le cadavre et ils découvriront  par la suite que c’est le propre frère de Eminou. Lorsqu’ils sont  arrivés à la place indiquée, le cadavre était en décomposition avancé, certaines parties sont asséchées mais ils ont  trouvé sur lui la pièce d’identité de Hassane ould Ely Vall. Ils l’ont photographié et ils l’ont regardé de près avant  de leur dire de l’enterrer.

Après l’enterrement, Moctar ould Chrif, le chef de brigade de la gendarmerie de Wadnaga, a demandé à Brahim ce qu’il pense de cette mort, Brahim lui a répondu que cette mort n’est pas naturelle  et qu’il pense qu’il s’agit d’un assassinat et qu’il porte plainte non pas seulement contre Eminou, mais aussi contre son frère. Le chef de la brigade de Wadnaga a posé la même question à Yarbaould Ely Vall, le frère de la victime, ce dernier a répondu qu’il s’agit d’un crime et qu’il porte plainte .Le chef de brigade a fait un rapport écrit des deux  déclarations.

Arrivés à Tivirit de retour, le chef de brigade de la gendarmerie de Wadnaga a reçu un coup de téléphone du procureur lui disant de transférer le dossier à la brigade mixte de Nouakchott ; il nous a ramené à Nouakchott.

Le dimanche 09/12/2012, Brahim a  été à la brigade mixte pour porter plainte contre Eminou ould Khouna et son frère car il a  compris qu’il y a connivence entre eux, ils ont monté un complot pour tuer notre fils déclare-t-il. Yarba a aussi été entendu par le chef de la brigade mixte de Nouakchott et il a ajouté que Eminou n’a jamais payé Hassane depuis qu’il l’a engagé.

Depuis ce jour-là, ce sont des va et vient entre la brigade mixte et la maison, l’enquête se poursuit avec Eminou qui a accusé des bergers peulhs aux environs de Zouérate, la gendarmerie lui a donné des convocations pour les emmener à la brigade mixte.

Comme elle a donné une convocation pour un certain Samba  à remettre à un peulh qui aurait dit dans une conversation à un berger de refuser de s’engager à conduire les troupeaux du côté de l’Inchiri car Eminou a tué un de ses bergers en le tamponnant avec sa voiture, l’accusant d’avoir perdu quelques chameaux ; donc de faire attention.

Pour le moment Brahim ould Mbareck trouve que la gendarmerie fait bien son travail et qu’il ne leur reproche rien.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*